Le point sur la situation macro économique en sept 2011

Written on février 19, 2015 at 1:40 , by admin

Avez-vous vu le film Green Zone avec Matt Damon ? Je l’ai regardé hier. A vrai dire, la manière dont les USA ont « enfumé » le monde entier avec leur entrée en guerre contre l’Irak en 2003 ne diffère que de très peu, avec la manière dont a été gérée la crise du crédit depuis 2007, que ce soit pour le volet étatique ou privé avec les banques. Il est parfois ahurissant d’observer nos élites occidentales enchaîner les décisions hasardeuses.(à en perdre ses cheveux !www.kocwc.org/implant-capillaire.html)

La Grèce continue de nier dans un communiqué alors qu’elle est au bord du gouffre. Ses

responsables continuent à ne pas vouloir réduire suffisamment le train de vie de leur Etat qui est pourtant en semi faillite.

La Société Générale a un effet de levier de 28 Plus500 et doit être proche du gros problème. Au lieu de restructurer, l’AMF régule pour tenter d’empêcher les bons opérateurs de mettre à mort « la bête » qui a commis des erreurs à peine croyables. Le président de la Banque continue à mentir comme un arracheur de dent en expliquant qu’il n’y a pas de problème…

La Suisse arrime sa devise (pour combien de temps avant que cette stratégie explose, ruinant au passage les réserves ?) si forte à l’euro au lieu de lancer un énorme plan national d’investissement pour acheter des actifs bradés à l’international !-http://www.redslots.org/

En France, la fiscalité est devenue plus volatile que les cours de l’immobilier… Les allers et retours s’enchaînent dans toutes les directions. Les taux varient, mais sont tous orientés à la hausse… pitoyable France…

Pendant ce temps là, alors que la crise du crédit avait réussi à être cantonnée au monde de la finance, la récession du PIB occidental refait surface sur fond de manipulations des données économiques de plus en plus visibles à tous les niveaux.

Mon opinion ? Une décennie de faible croissance et récession. Un chaos de plus en plus intense au niveau des décisions des élites, rendant le pilotage de notre univers individuel en tant que particulier assez difficile. Un appauvrissement généralisé.

Des dettes en explosion. Une fiscalité qui va devenir assommante pour tous les propriétaires de patrimoine… jusqu’à ce que… la situation ne soit plus tenable « http://www.boursedirect.fr/fiche-valeur.php?val=E:GLE&pl=6« .

Mon opinion à ce stade ? Nous serons en plein dans l’apparition d’un cygne noir imprévisible au niveau de la forme. Une guerre ? Une refonte monétaire comme avec Bretten Woods en 1971 ?

Un changement économique majeure dans le fonctionnement du système.

  • Commentaires fermés sur Le point sur la situation macro économique en sept 2011
  • récession

Economie : vision d’ensemble

Written on février 19, 2015 at 8:51 , by admin

D’échec au roi depuis 2007, les Etats occidentaux tels que la France, les USA, l’Espagne ou l’Angleterre luttent avec acharnement et un certain succès contre un écroulement lié à l’hyper endettement. Un peu comme au casino www.tropeziapalace.info

La crise n’est pas vraiment une crise économique. Une absence de croissance ou de récession, donc une stagnation, ce n’est pas la crise. Pour progresser, lire ici:www.docteuroptionsbinaires.com

Les politiciens continuent malgré tout dans la voie intenable du déficit budgétaire. Les bilans des banques centrales explosent. Toute la question est de savoir jusqu’à quand ce colmatage tiendra

Mon scénario de long tunnel économique à faible croissance à horizon 10 ans se poursuit.–>http://www.casino-noir.org

Je suis neutre sur l’avenir, ni haussier ni baissier.(Plus d’infos ici http://prevoirlecoursdelor.com/)

Ce qu’il faut surveiller pour l’année 2013

1 – Le seul vrai risque est un krach obligataire comme en 1994. Il semble commencer à se matérialiser depuis août 2011, mais les banques centrales le contrôlent à peu près encore

2 – Les prix immobiliers sont stabilisés, le Foreclosure Gate est en train d’être étouffé moyennant une amende ridicule de 26 milliards

3 – Une nouvelle ère de croissance faible a débuté. Elle va durer une bonne décennie, entrecoupée de crises et de bulles, sur fond de devises attaquées en comparaison des pays émergents non endettés

  • Commentaires fermés sur Economie : vision d’ensemble
  • récession

Potentiel de hausse sur AUD/SGD

Written on décembre 24, 2014 at 7:57 , by admin

Un potentiel de hausse sur AUD/SGD qui se traduit par l’apparition d’une configuration en V bottom bien dessinée et le franchissement de la ligne « http://courtiersforex.com/etoro.html« de cou située à 120.75, traduisant un mouvement haussier très puissant *->http://www.tradingsat.com/bourse-direct-FR0000074254/societe.html

AUD-SGD5

AUD-SGD6

AUD-SGD7

  • Commentaires fermés sur Potentiel de hausse sur AUD/SGD
  • Uncategorized

Les courtiers

Written on août 5, 2014 at 3:56 , by admin

Ce chiffre est d’ailleurs judicieux car, à partir de ce seuil, les courtiers en ligne offrent souvent des frais de courtages plus attractifs, qui se limitent à 0,18% voire moins. N’oublions pas que nous avons tenu compte dans l’expérience (qui dit expérience, dit http://www.charlesdereeper.com/igmarkets_mon_avis_sans_pipo_commercial.html) de frais de courtages de 0,25% par opérations. Read more

Performance

Written on juillet 11, 2014 at 3:31 , by admin

Quelques précisions sur AvaFX sont nécessaires avant de débuter l’analyse des résultats. En effet —https://twitter.com/DenisFlorence2 –, l’évaluation d’une performance pose un casse tête de choix dans le cadre de la gestion de portefeuille. Et nombreux sont les livres qui passent sous silence cet aspect des choses. Le problème vient du nombre de titres. Dans l’expérience sur les droites de tendance, la règle était de réaliser un conseil par jour. En pratique, un titre était rentré dans le portefeuille ici : http://bourse.challenges.fr/ lorsqu’il y avait un signal d’achat ou de vente et il était soldé lorsqu’un signal de sortie apparaissait.

Read more

Forex et Transparence

Written on mai 26, 2014 at 8:24 , by admin

J’ai beaucoup de mal à concevoir qu’un conseil puisse s’envisager en « one shot », selon la logique du coup de poker. Peut-être encore une fois suis-je totalement fou, mais mon bon sens personnel m’a toujours incité à juger un broker forex comme etoro sur un ensemble d’opérations et non sur une opération particulière. Les marchés ayant un caractère hasardeux non négligeable, voire primordial, je pensais que des stratégies boursières ne pouvaient être présentées que sur une série de plusieurs dizaines d’opérations au minimum. Dans ma tête, une stratégie fiable http://courtiersforex.com/etx_capital.html est le résultat final et un moyen de signaux appliqués systématiquement pendant une certaine période. D’ailleurs, ne parle-t-on pas de méthodes ! Dans cet optique, présenter des conseils boursiers ne peut s’envisager sans publier des tableaux récapitulatifs permettant de contrôler comme n’importe quel chef d’entreprise contrôle les tableaux de bord de son activité, le bon déroulement des opérations. Qu’y a-t-il de mal à vouloir s’assurer qu’il n’y ait pas de problèmes ?

Eh bien, je crois ne pas vivre dans le même monde que les autres. Ou, hypothèse plus probable, nous vivons dans un monde d’escrocs et de pigeons, certains cumulant les deux traits de caractère en même temps. En effet, je n’ai rencontré sur aucun site de tableaux récapitulatifs sur la validité des stratégies proposées. Aucune trace d’historique, même dans la presse financière spécialisée, considérée pourtant par les lecteurs comme sérieuse. Ce qui est en dit long sur la pertinence des conseils…

En effet, je ne peux m’empêcher de soupçonner de la malhonnêteté derrière cette absence de transparence. Mettons nous à la place quelques instants d’un broker forex. Son fonds de commerce est l’efficacité de ses conseils. S’ils donnent de bons conseils à ses clients, sa renommée va augmenter rapidement. C’est tout naturellement qu’il cherchera alors à  communiquer sur ses bons résultats. Exactement de la même manière qu’une entreprise publie chaque trimestre son chiffre d’affaires et son résultat net afin que les actionnaires puissent apprécier la performance de la société. Sans bilan, au moins trimestriel, il est difficile d’adhérer aveuglément à cette magie noire que semble être l’analyse graphique ou les conseils de la presse forex. Le contrôle renforce la confiance…

Les méthodes d’investissement présentées dans ce livre s’inscrivent donc en décalage complet avec la logique qui prévaut actuellement dans le milieu financier en France. La démarche est en revanche inspirée de la logique pragmatique américaine. L’objectif recherché pour une technique n’est pas la capacité à prévoir juste un cours de bourse lors d’une séance, mais de permettre de gagner de l’argent avec de bonnes probabilités sur une série constituée au minimum de plusieurs dizaines opérations. Savoir qu’il y aura un solde positif au bout de dix opérations a quelque chose de plus rassurant que de jouer à pile ou face en fonction d’une quelconque nouvelle sur l’activité d’une société.